CASSE TÊTE CHINOIS

RÉSUMÉ :

Xavier a maintenant 40 ans. On le retrouve avec Wendy, Isabelle et Martine quinze ans après L’Auberge Espagnole et dix ans après Les Poupées russes.

La vie de Xavier ne s’est pas forcément rangée et tout semble même devenir de plus en plus compliqué. Désormais père de deux enfants, son virus du voyage l’entraîne cette fois à New York, au beau milieu de Chinatown. Dans un joyeux bordel, Xavier u cherche sa place en tant que fils, en tant que père… en tant qu’homme en fait ! Séparation. Famille recomposée. Homoparentalité. Immigration. Travail clandestin. Mondialisation. La vie de Xavier tient résolument du casse-tête chinois ! Cette vie à l’instar de New York et de l’époque actuelle, à défaut d’être cohérente et calme vient en tout cas nourrir sa plume d’écrivain…

CRITIQUE :

 

Ca fait plaisir de retrouver les pérégrinations de Xavier, et de le suivre, à nouveau dans les aléas d'une vie qui reste décousue et bordélique mais justement, qui fait tout le charme de l'histoire.

 

Xavier court encore après sa vie, après son ex-compagne, après ses enfants, après un boulot, après la possibilité de devenir américain et de pouvoir enfin poser ses valises. Après Barcelone, Paris, Londres, St Petersbourg, etc, Xavier choisi finalement New-York pour conclure - dans tous les sens du terme ! - la trilogie de Klapisch.

 

Le film parle d'une seule chose : la Vie.

C'est court mais en fait, c'est large... très large !

 

On se rend compte que la vie n'est pas un long fleuve tranquille et que tout peut changer à n'importe quel moment, marié ou non, avec des enfants ou non, dans n'importe quelle ville… et à n'importe quel âge.

 

Et là où le film fonctionne à merveille (en dehors des acteurs qui sont tous excellents) c'est que l'on s'identifie (même si l'on a pas d'enfants et que l'on est pas marié, ni à New-York en face des services d'immigration). Ce film parle aux trentenaires, aux quarantenaires et à tout le monde, et nous fait dire que, comme Xavier, peut être croit-on faire toute sa vie avec le même travail, avec la même personne… ou pas ! On espère changer de voie, mais rien ne bouge. Et quand on est résigné, c'est là où tout arrive ! On ne sait pas ce que la vie nous réserve, et c'est ce qui est magique, non ?

 

Et on suit les amis, les amours et les emmerdes du héros, on partage, on court, on se projette, on réfléchit (la femme idéale n'est-elle pas la combinaison de 3 femmes différentes ? vaste question !) et on passe un très bon moment.

 

L'histoire rebondit bien. C'est dynamique, léger, drôle, avec des rebondissements, des bonnes répliques, avec de la fraîcheur et de la tendresse qui ont fait le succès des 2 premiers films. Si vous ne pouvez pas voir Romain Duris ou Audrey Tautou en peinture, ça va être difficile à regarder. Mais sinon, allez-y ! Ca requinque, ça redonne l'envie de plonger dans la vie et d'en profiter un max ! Et de se dire que finalement, même si on court partout, la vie, ce n'est pas si compliqué… et que l'on va toujours chercher loin ce que l'on avait le plus souvent devant les yeux.

 

 

3 étoiles

Écrire commentaire

Commentaires : 0