MALAVITA

RÉSUMÉ : Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.

CRITIQUE :

Le dernier Besson. A première vue, la distribution et l'histoire promet un très bon film... Certes le film est bon, mais Besson a fait mieux... mais il a fait pire, aussi !

 

Malavita se place donc dans la moyenne, (avec moins d'actions que dans la plupart des Besson). L'histoire est là, facile, simple à suivre (d'ailleurs le résumé est court).

 

Ce qui fait l'attrait et la qualité du film (en dehors de revoir De Niro en mafieux et la toujours sublime Michelle Pfeiffer - qui n'est plus toute jeune quand même !), ce sont les enfants..; eh oui !

En fait, on pourrait croire que les deux têtes d'affiches tiendront l'intrigue mais l'histoire autour du fils et de la fille est toute aussi finement travaillée et développée, et chacun suit son fil dans l'intrigue, qui à la fin, se rassemble pour les scènes finales.

En fait, on a l'impression qu'il n'y a que De Niro qui fait du tourisme en Normandie et s'occupe d'écrire ses mémoires et de réparer la tuyauterie pour avoir une eau saine à boire... !

 

Alors au final, on passe un bon moment, avec une petite nostalgie dans on voit De Niro en mafieux mais, à mon sens, çe ne restera pas le film de l'année... (et pourtant j'adore Besson !)

 

d'ailleurs, pour fini, petit jeu : selon vous, qui est Malavita ?

 2 étoiles

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0